Choose your language

Les populaires habitants de nos bassins 6/8 :

La bouvière

La bouvière fait, comme l’Able de Heckel, partie des espèces de poissons de bassin qui restent petites à l’âge adulte, comme les épinoches et les vairons. Le nom allemand (Bitterling) de cette petite espèce de carpe lui vient d’ailleurs de son goût amer ! La bouvière a ceci de caractéristique qu’elle a un mode de reproduction spécial : il ne se produit qu’en symbiose avec des unio pictorum ou des mulettes épaisses. Les femelles pondent leurs œufs dans les branchies des coquillages puis sont aussitôt fécondées par les mâles bouvières. Chaque moule ne contient qu’un ou deux œufs. Les femelles recommencent le même processus jusqu’à ce que 100 œufs soient déposés dans plusieurs moules. Cette symbiose spéciale protège très efficacement les œufs de bouvières des prédateurs et les bébés bouvières en train d’éclore sont de nouveau protégés à l’intérieur des moules. Cette méthode raffinée a longtemps permis d’assurer la survie des bouvières mais le fort recul des cheptels de moules fait que leur survie est aussi menacée désormais.

  • Désignation : Rhodeus sericeus amarus
  • Longueur : 6 à 8 cm env.
  • Élevage : à partir d’un groupe de 5 animaux
  • Particularités : poisson autochtone très paisible ; se reproduit grâce aux moules (veuillez n’utiliser qu’une seule moule par couple de bouvières et pas plus de 4 bouvières par mètre cube du volume du bassin)
  • Cohabite facilement avec d’autres espèces restant petites à l’âge adulte. Si vous souhaitez élever des bouvières, un élevage exclusif est alors recommandé !

Avis sur les cookies

Notre site web utilise des cookies permanents à des fins d'analyse. Pour plus d'informations sur les cookies utilisés sur notre site web, veuillez consulter notre politique de confidentialité. Si vous cliquez sur le bouton "OK", vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

OK